restaurer les menus
Population de Billé avant 1914

Population de Billé avant 1914

AAu cours du XIXème siècle et jusqu'à la première guerre mondiale, les recensements avaient lieu tous les cinq ans au cours des années se terminant par "1" et "6". Il y a eu seize recencements entre 1886 et 1911. Ils sont loin d'atteindre la complexité de ceux qui sont effectués de nos jours. Pour chaque personne sont indiqués, au mieux, le lieu de résidence, le nom - seulement le nom d'épouse pour les femmes mariées -, le prénom, la date et le lieu de naissance, la nationalité, la situation dans le foyer, la profession et l'employeur éventuel - avec la mention "patron(ne)" si c'est le cas. Ces champs occupent une ligne dans le tableau et les personnes sont regroupées clairement par foyer et par maison à l'aide d'une numérotation. Ces recensements permettent de se faire une idée de la démographie de Billé: quantification par classes d'âge, par profession... En confrontant plusieurs recensements, il est possible de s'informer sur les évolutions des familles, leurs arrivées et départs et les mouvements à l'intérieur même de la commune.

Évolution au XIXème siècle

Comme l'indique l'image ci-dessous, la population de Billé avait notablement diminué au cours de ce siècle, puisqu'elle était de 1 200 habitants en 1836 et franchissait tout juste la barre du millier en 1901. Le graphique représente les chiffres au dessus de 1 000 pour mieux mettre les fluctuations en évidence.

1202 1165 1172 1165 1165 1147 1106 1081 1122 1072 1071 1066 1070 1005 1064 1022

La démographie de Billé avant la Grande Guerre

À l'issue du dénombrement de mars 1911, Billé comptait 1 022 habitants dans 236 foyers répartis dans 226 maisons. Le bourg abritait alors 58 foyers dans 51 maisons, en tout 198 personnes, soit près de 20% du total.

Si Marie Garancher, la doyenne de la commune, avait 89 ans, seulement 7 personnes dépassaient les 80 et 22 étaient âgées de 70 à 80 ans. La jeunesse, en revanche était fort nombreuse: 314 enfants avaient 14 ans ou moins - cet âge étant l'âge où le jeune commençait généralement à travailler. Cependant des 43 enfants âgés de 12 à 14 ans, 19 étaient déclarés travailler. En outre, il y avait dans plusieurs familles des bébés en nourrice - 24 en 1911, pour la plupart nés à Fougères.

L'agriculture
Billé était alors une commune essentiellement agricole. La terre occupait 432 personnes. 289 domestiques et ouvriers agricoles étaient répartis chez 28 propriétaires-exploitants et 115 fermiers. Ainsi, moins d'un quart des fermes étaient possédées par la famille qui les exploitait.

L'artisanat et le commerce
Les patrons et travailleurs indépendants, non directement liés à l'agriculture, étaient au nombre de 42. En tout, ces activités occupaient 106 personnes travaillant sur une trentaine de métiers différents. La plupart étaient localisés dans le bourg. Les métiers du bâtiment étaient les plus représentés avec les maçons (3), les charpentiers (3), les couvreurs (3) et les menuisiers (8). Les femmes étaient couturières (11), cuisinières (5) ou brodeuses (2). Les charrons (6), les maréchaux-ferrants (2) et le bourrelier travaillaient directement pour les agriculteurs. Billé avait même un photographe, Joseph Piot qui a exercé jusqu'à son décès en 1939, et aussi un hongreur. Il faut encore ajouter les cantonniers (4) qui assuraient le service vicinal de la commune.

Deux prêtres, le recteur et le vicaire desservaient la paroisse et employaient une cuisinière au presbytère. Trois instituteurs publics se consacraient à l'éducation des garçons et deux institutrices privées à celle des filles. À l'école des filles il y avait aussi une cuisinère. Toutes trois étaient probablement religieuses, bien que le registre de recensement ne permette pas de l'affirmer. Il y avait en outre une douzaine de pensionnaires qui portaient le total de la population à 1 034 habitants.

Nos voisins

En 1911, les populations des communes limitrophes étaient les suivantes: Romagné avait 1 529 habitants, Javené 902, Parcé 873, Montreuil-des-Landes 307, Combourtillé 546, Saint-Georges-de-Chesné 707, Vendel 454 et La Chapelle-Saint-Aubert 584. Fougères en comptait alors 21 070.

Rechercher...

Des seize recensements qui sont disponibles en ligne sur le site des Archives d'Ille-et-Vilaine de 1836 à 1911, cinq, ceux de 1891, 1896, 1901, 1906 et 1911, ont été relevés intégralement. Toutes les informations ont été intégrées à une base de données qui permet à nos internautes de s'enquérir de leurs aïeux ou tout simplement de se rendre compte comment évoluait la population de Billé de la fin du XIXème jusqu'avant la guerre de 1914 en comparant les différentes années.



Histoire Patrimoine Gens de Billé

Parcourir toutes les pages du site pour retrouver un nom de famille