restaurer les menus
Patrimoine de Billé
Patrimoine de Billé

LL'eau, partout présente sur ce territoire de petites rivières et d'étangs, et de bonnes voies de communications ont favorisé l'implantation puis le développement de Billé. Dès l'antiquité, le chemin de Rennes à Sées (parfois appelé chemin de Charles ou Chasles), partie du réseau gallo-romain restauré à l'époque carolingienne, passait à Billé à proximité du hameau de l'Étang. Plus tard, la route nationale reliant Fougères à La Mothe-Achard en Vendée a desservi Billé qui voyait donc passer les diligences.

LLes terres de Billé étant d'excellente qualité, 70% des terres étaient cultivées au milieu du XVIIIème siècle, il n'est pas surprenant que de tout temps l'activité principale se soit développée autour de l'agriculture et de l'élevage jusqu'aux années les plus récentes. Pour ne citer qu'une anecdote sur le sujet il faut savoir que l'enseigne d'une auberge du Mans annonçait: "Ici on vend du poiré de Billé". Les Billéens ont ainsi essentiellement vécu de leur terre même si le Bourg accueillait 150 habitants à la fin du XIXème siècle abritant de nombreuses activités artisanales et commerciales.

LLa population de Billé est restée stable pendant les derniers siècles, onze cents à douze cents habitants entre 1776 et 1841. Elle était du même ordre avant la Grande Guerre pour décroître ensuite jusque dans les années 1970. Billé a payé son tribut aux épidémies qui survenaient fréquemment dans les temps reculés et comme ailleurs la mortalité infantile était élevée. Il faut cependant relever l'inhumation le 18 juillet 1728 de Jean Bidaine décédé au bourg âgé d'environ 116 ans.

Carte de Cassini
Billé au XVIIIème siècle - Les cartes de Cassini ont été dressées de 1750 à 1815. Sur cette section, se distingue très nettement l'étang de Billé aujourd'hui disparu.
Étang de Billé

LLe monument le plus important de Billé est incontestablement son église. En outre, la commune peut s'enorgueillir des trois demeures nobles de la Ronce, Mésauboin et Maintiboeuf. Il existe encore dans le Bourg des demeures historiques remarquables, en premier lieu la grande maison à étage de tout temps appelée la chapellenie, située au numéro 8 de la rue à laquelle elle a donné son nom. Dans la même rue aux numéros 3 et 6 se trouvent deux autres maisons très anciennes. Encore dans le bourg mais plus près de nous il faut aussi noter les deux bâtisses qui abritèrent les presbytères. En dehors du bourg, il existe toujours un nombre important de demeures qui pour être plus modestes que les trois grands manoirs ne sont pas moins attrayantes.

IIl faut aussi parler des deux écoles qui ont été construites par la volonté et avec le support, y compris financier, des Billéens. Il est un autre édifice, récent celui-là et qui est utilisé au-delà de cette commune, mais qui marque de façon caractéristique la ligne d'horizon à l'approche de Billé, c'est le château d'eau.

dernière mise à jour de cette page le 07/12/2017 à 08:24:43