restaurer les menus
Impôt sur les portes et fenêtres à Maintibœuf

Quand l’impôt rendait aveugle

TTout le monde a plus ou moins entendu parler de l'impôt sur les portes et fenêtres qui fut institué sous le Directoire et ne fut supprimé qu'en 1926. S'il a permis de faire rentrer quelque argent dans les caisses de l'État français il a aussi été dans bien des cas dommageable au patrimoine. Le manoir de Maintibœuf fut un bel exemple de ses effets. À l'étage, trois fenêtres de la façade avaient été murées afin de faire baisser le montant de cette taxe. Fort heureusement, le propriétaire a réparé cette erreur "monumentale".

La façade du manoir de Maintibœuf au temps de l'impôt
sur les portes et fenêtres et après la restauration des ouvertures.

En 1844 l'impôt sur les portes et fenêtres rapportait dans la commune de Billé 241 francs soit 3,42% de l'ensemble des contributions et plus que les patentes (2,45%).

Histoire Patrimoine Gens de Billé

Parcourir toutes les pages du site pour retrouver un nom de famille