restaurer les menus
Joseph Chevallier

Joseph Chevallier
Parcours d'un soldat du génie

JJoseph Chevallier de Monceau a pris des notes pendant plus d'un an alors qu'il se trouvait au front. Il rapporté son emploi du temps, depuis son départ d'Angers le 8 août 1914 et jusqu'à sa première permission le 5 septembre 1915. Il écrit au crayon, sur carnet, au jour le jour - il n'en manque pas un seul - retraçant avec précision tout son périple avec le nom de chaque localité traversée. Il mentionne ses occupations de soldat au 6ème régiment du génie: creusement de tranchées, construction d'abris ou de ponts, pose de fil de fer barbelé... Presque toujours, il travaille la nuit, souvent en première ligne et parfois entre les feux français et allemands. Après cette période de plus d'un an, il a continué à servir: entre autres, à Verdun, comme l'attestent plusieurs "Bon souvenir de Verdun" envoyés à des membres de sa famille. Il est aussi allé en Italie, puisqu'il a reçu le Diplôme Italien des Fatigues de Guerre en mars 1918.

Le parcours emprunté est retracé sur cette carte. Les points représentent les localités où son unité avait établi des cantonnements. En les survolant avec le curseur leur nom apparaît avec la date d'arrivée en ce lieu. La carte peut se déplacer à volonté en la faisant glisser avec la souris.

Voici la retranscription du carnet qui contient ses notes. Les débuts de mois sont écrits en titres gras de même que les lieux de cantonnements. Le début de chaque ligne indique le jour du mois. Quelques mots d'explication on été ajoutés [en italique et entre crochets]. Des points d'interrogation figurent après les mots qui sont incertains ou semblent dénués de sens. Plusieurs liens conduisent vers des pages afin de compléter l'information.

8 août 1914 - départ d'Angers 9h54, passé Saumur, Tours, Vierzon, Bourges, Cravan[?], Bazarnes, arrêt de 12 heures pour cause de déraillement.
9 - débarquement à Givry-en-Argonne, grande halte, puis Braux-Saint-Rémy, cantonnement
10 - même cantonnement
11 - départ, passé Sainte-Menehould, arrivé aux Islettes , cantonnement
12 - même cantonnement
13 - départ, passé par Clermont-en-Argonne, Neuvilly
14 - départ, grande halte, arrivé à Cheppy, cantonnement
15 - départ, passé par Romagne[-sous-Monfaucon], Cléry-le-Grand, cantonnement
16 - départ, passé par Mouzay, là on a commencé à cantonner, puis passé Stenay, puis Martincourt[-sur-Meuse]
17 - même cantonnement, première aéro[plane?] Allemand
18 - tracé d'une route dans un champ pour passage de troupe, même cantonnement
19 - construction de la route, même cantonnement
20 - départ, Villy (Ardennes), reconnaissance à Linay pour la construction d'un pont sur pilotis sur le Chiers, travaux pour arriver au pont, cantonnement Villy
21 - Construction du pont, fini à 10 heures, soir même cantonnement
22 - départ à 3 heures matin, passé par Linay, passé en Belgique, Florenville, Lacuisine, Straimont, Saint-Médard, cantonnement à 2 ou 3 kilomètres de l'ennemi
23 - départ à 3 heures du matin, grande halte à Straimont, puis nous avons pris position au carrefour de routes de Saint-Médard et de Neufchâteau pour attendre l'ennemi qui nous a obligés à nous replier vers Florenville, puis nous avons repassé en France, arrivé à Mogues (Meuse) cantonnement
24 - départ, passé par Blagny, Carignan Ardennes où eut lieu une terrible bataille, les Allemands furent repoussés, environ 4h[?], réparation d'un chemin pour l'artillerie, ce soir-là perdus dans les bois nous sommes restés dans une ferme isolée jusqu'à 11 heures soir puis nous sommes repartis pour Moulins où nous avons resté 1 heure et nous sommes repartis pour Pouilly[-sur-Meuse], arrivé à 3 heures matin, cantonnement
25 - départ grande halte, arrivé à Létane, Beaumont[-en-Argonne], abris pour l'infanterie, dans la nuit passage à Yoncq et nous revenons à Beaumont, cantonnement
26 - même cantonnement, continuons les travaux
27 - même cantonnement et mêmes travaux
28 - départ, passé Saint-Pierremont, Oches, Verrières, commencement de cantonnement, puis on est repartis, passé par Varennes[?] puis Brieulles-sur-Bar, bivouac
29 - départ pour Ballay,Châtillon-sur-Bar, Noirval, Quatre-Champs, cantonnement à Ballay
30 - départ, Vandry, Terron, réseau de fil de fer, ferme Malval, Vouziers, cantonnement
31 - départ, passé par Vandy, tracé une route pour le passage de l'artillerie, revenu à Vandy, cantonnement

1er septembre 1914 - départ, passé par Vouziers, Monthois, Séchault, Thari[?], bivouac
2 - départ, passé par Souain, grande halte dans les bois, Suippes, cantonnement, depuis Séchaud, nous sommes entrés dans la Marne
3 - départ, passé par Bussy-le-Château, Courtisols, grande halte puis cantonnement jusqu'à minuit, ce village borde le camp de Châlons
4 - départ, passé par Marson, Pogny, là on fait le café, Vitry-la-Ville, Cheppes, Songy, Drouilly, Loisy-sur-Marne, là on prit le train, Vitry-le-François, Arzillières, Saint-Rémy[?], Chassicourt[?], Chavanges, Vallentigny, débarquement, cantonnement (Aube)
5 - départ, passé par Rosnay[-l'Hôpital], Yèvres[-le-Petit], Braux-le-Grand, grande halte, Braux-le-Petit, Aulnay, cantonnement
6 - travaux de fortifications entre Aulnay et Donnement, bivouac sur place
7 - continuation des travaux, revenus à Aulnay, cantonnement
8 - continuation des travaux, abris pour mitrailleuses, à 2 heures, nous quittons les travaux (les Allemands battent en retraite), passé par Jasseines, Donnement, Saint-Léger (Aube), Saint-Urbin? (Marne) [Saint-Utin], Margerie, Brandonvillers, cantonnement
9 - repos, à 4 heures soir départ, abris pour les artilleurs, passé par [Saint-]Chéron [au nord de Gigny] où le travail a été fait derrière ce village, rentrés à Gigny-au-Bois, cantonnement
10 - repos toute la journée
11 - départ, passé par Châtelraould où nous avons vu des morts de côté, Courdemanges qui était complètement détruit par les obus et les flammes et nous sommes revenus à Châtelraould, cantonnement, ce fut le premier jour de marche en avant, mais aussi le premier spectacle horrible
12 - départ, grand halte, passé par Blacy, Couvrot, Gravelines, Saint-Amand[-sur-Fion], cantonnement, ici le corps a assuré le service de garde dans cette ville que les Allemands avaient évacuée le matin même
13 - départ par un très mauvais temps, passé par Cour-les-Prés[?], Br...[?], grande halte, Somme-Yèvre, Saint-Mard-sur-Auve, cantonnement
14 - départ, passé par Auve complètement détruit, La Croix-en-Champagne, Somme-Tourbe, Saint-Jean-sur-Tourbe, Laval[-sur-Tourbe], cantonnement
15 - repos
16 - départ, grande halte dans le bois de Somme-Suippe, bivouac
17 - départ, passage pour les troupes entre Somme-Suippe et Somme-Tourbe, passé par Somme-Suippe, arrivé dans le camp de Châlons à 2 heures du matin par un très mauvais temps, bivouac
18 - départ , grande halte dans le camp de Châlons, toujours dans ce même camp bivouac par un très mauvais temps
19 - départ, passé par la ferme hippique de Jonchery, construction de passerelles pour infanterie sur la Suippe, puis on a retourné bivouaquer dans le même endroit
20 - départ, réparation d'un chemin et d'un pont pour l'artillerie puis fabrication de claies pour couvrir une passerelle, le soir à 9 heures départ pour monter à l'assaut d'une tranchée allemande derrière un bataillon d'infanterie du 126ème. Nous avons été reçus par le mot[?] Warda[?] puis un coup de fusil ensuite les mitrailleuses qui nous ont administré une pluie de balles et ils nous ont obligés à se replier, on a put tout de même construire une passerelle sur la Suippe
21 - repos toute la journée, à 8 heures du soir départ, travaux d'abris pour les artilleurs près de Jonchery où eu lieu le combat du 20 au 21 septembre, passé par Suippes et la ferme hippique du Piémont [près de Suippes], cantonnement
22 - repos toute la journée à cette ferme
23 - départ, passé par Suippes, Jonchery, Saint-Hilaire-le-Grand, construction de quatre passerelles pour l'infanterie, puis on retourne à la ferme du Piémont, en s'en allant, on rend les honneurs funèbres au lieutenant Sablon, compagnie 12/2, qui venait d'être enterré à la ferme de Jonchery
24 - départ, grande halte, Jonchery, cantonnement d'alerte
25 - départ, grande halte dans un bois, construction d'un passage pour l'infanterie le long de la Suippe, revenu à Jonchery, cantonnement d'alerte
26 - départ, grande halte dans le même bois et dans le même endroit,départ à 8h1/2, passé par Saint-Hilaire qui est détruit par les obus et le feu, tranchées à environ 800 mètres de l'ennemi
27 - repos, le soir à 5 heures départ, passé par Mourmelon-le-Grand puis Baconnes, puis nous nous sommes égarés en allant faire des travaux, puis nous avons été obligés de revenir à Baconnes à 3 heures du matin où nous avons cantonné
28 - repos, à 6h1/2 du soir départ, pour le travail, nous avons abattu un bois pour dégager le champ de tir et pour entraver la marche des Allemands en cas qu'ils auraient voulu charger à la baïonette pendant que les autres [ont] travaillé à renforcer des tranchées pour l'infanterie, nous avons fait ces travaux entre les lignes françaises et les lignes allemandes, nous avons eu attaque générale sur tout le front, cela a commencé vers minuit, nous avons eu un mort et deux blessés. en abattant le bois, nous avons trouvé 5 morts ennemis, à 5 heures matin retour de la compagnie à Baconnes, cantonnement
29 - repos, départ à 7 heures soir pour faire des réseaux de fil de fer en avant des lignes mais le temps trop clair nous en a empêché vu qu'on devait faire ce réseau à 400 mètres des Allemands, on s'est contentés de transporter le matériel sur les lieux des travaux, ensuite on est revenus faire un abri à poste du colonel, rentré au cantonnement à 5 heures du matin
30 - repos, à midi départ, tranchées, abris, rentré au cantonnement à 4 heures du matin

1er octobre 1914 - repos, à midi départ, passé par Mourmelon, traversé le camp de Châlons, arrivé à Suippes, cantonnement
départ pour le travail à 9 heures soir, tranchées pour cacher les grosses pièces de canon de 155 court, rentré à Suippes 4 heures matin, cantonnement
2 - repos, à 7 heures soir départ, mêmes travaux, à 4 heures matin même cantonnement
3 - repos, à 6h1/2 départ, même travaux, en plus couvrir des abris rentrés à 4h1/2
4 et 5 - repos toute la journée
6 - continuation des travaux pour les grosses pièces, rentré à 6 heures du soir
7 - affûtage des outils et tranchants
8 - repos
9 - repos, à 7 heures départ pour les travaux de placement des pièces de 120 long à grande portée, rentré à 7 heures du matin
10 - repos
11 - départ de Suippes à 9h1/2 matin, arrivé à Mourmelon-le-Grand le soir, départ pour faire des tranchées pour tireurs debout, rentré au cantonnement de Mourmelon à 2 heures matin
12 - départ pour Jonchery, puis on est rentrés au cantonnement,
ce jour, la terrible attaque par les Français sur tout le front
13 - armement de planches pour arrêter la cavalerie allemande, à midi départ pour les travaux de tranchées, réseau de fil de fer et d'abatis de bois en cas de retraite, à 7 heures retour au cantonnement
14 au 31 - même travaux

1er novembre 1914 - repos
2 - abri pour les canons de 75 pour essais
3 au 5 - continuation
6 et 7 - préparation pour faire des abris pour les 75 en première afin qu'ils soient faits en une seule nuit, le 7 au soir attaque, à 6h du soir on s'est rassemblé mais nous ne sommes point partis
8 - travaux de tranchée jusqu'à 1 heure de l'après-midi, repos
9 - repos
10 - démontage des hangars de camp
11 - corvées de bois pour les cuisiniers
12 - essai de petites voiturettes blindées qui ont été construites pour aller couper les réseaux de fil de fer en première ligne ennemie, l'après-midi abatis de bois
13 - entrée pour galerie de mine
14 - essai d'une perforatrice
15 - confirmation des essais et construction d'un réseau de fil de fer
16 - même travaux, à 7 heures soir
départ, abris pour les canons de 75 en premières lignes, rentré à 6 heures du matin
17 - repos
18 - à 11 heures matin départ dans la direction de Jonchery, transport du matériel pour les abris, rentré à 1 heure matin
19 et 20 - réseau de fil de fer et tranchée
21 - à 7 heures départ, abris pour les 75, rentré à 5 heures
22 - repos
23 - réseau de fil de fer
24 - même travaux, le soir départ à 4 heures pour finir les travaux d'abris pour les 75 en première ligne, rentré au cantonnement 3 heures matin
25 - repos
26 - travaux en cas de repli
27 - réseaux de fil de fer
28 - repos
29 - réseaux de fil de fer
30 - mêmes travaux

1er décembre 1914 - travaux en cas de repli
2 - préparation de bois pour les abris
3 - repos
4 et 5 - réseau de fil de fer
6 - repos
7 - réseau de fil de fer
8 - réseau et abris pour les 75
9 et 10 - mêmes travaux
11 - abris pour nous-mêmes
12 au 15 - mêmes travaux
16 - mêmes travaux jusqu'à midi, repos jusqu'à 6 heures, puis départ pour aller du côté de Jonchery, abris pour les canons de 75, rentré au cantonnement à 6 heures, en première ligne
17 - repos, départ à 6 heures pour les mêmes travaux
18 - départ à 5h, mêmes travaux
19 - départ à 1h, mêmes travaux
20 - départ à 4h pour aider à placer les 75
21 - repos et attaque par l'artillerie
22 - abris de combat
23 et 24 - construction de boyaux de communication
25 - mêmes travaux
26 - mêmes travaux
27 - réseaux de fil de fer pour essai de canon porte-amarre [le canon lançait un grappin pour arracher les barbelés]
28 et 29 - mêmes travaux
30 - abris de combat
31 - repos

1er janvier 1915 - abris de combat
2 - mêmes travaux
3 - essai de voiturettes blindées
4 - abattage de bois pour les abris
5 - mêmes travaux
6 - préparation de bois pour abris
7 - mêmes travaux
8 - repos
6 - préparation de bois pour abris
10 au 15 - mêmes travaux
16 - repos
17 - boyau de communication
18 - départ de Mourmelon-le-Grand, passé par Sept-Saulx, Courmelois, arrivé à Beaumont-sur-Vesle, cantonnement
19 - repos
20 - emplacement pour canons
21 - travaux de ponts sur les boyaux de communication
22 et 23 - mêmes travaux
24 - repos
25 - travaux de sape
26 au 29 - mêmes travaux
30 - travaux de mine et de sape
31 - mêmes travaux

1er février 1915 - mêmes travaux
2 - repos
3 - repos
4 - travaux de mine et de sape
5 au 10 - mêmes travaux
11 au 21 - mêmes travaux
22 repos et vaccination à Th...[?]
23 et 24 repos
25 au 28 continuation des mêmes travaux

1er mars - repos et vaccination contre la ...[?]
2 et 3 - repos
4 au 13 - continuation des travaux
14 au 16 - repos
17 au 25 - reprise des mêmes travaux
26 et 27 - repos
28 - repos jusqu'à 6h soir, départ de Beaumont, passé par Courmelois, Sept-Sault, cantonnement à Mourmelon-le-Petit
29 - repos, rendu les fusils et touché des mousquetons
30 - départ à 7h matin, embarquement dans le train à 7h1/2, passé à Bouy, Saint-Hilaire-au-Temple, La Veuve, Châlons-sur-Marne, Vitry-la-Ville, Songy, Loisy-sur-Marne, Vitry-le-François,
Blesme, Henriquemont[?], Saint-Dizier, Joinville, Poissons, Lunéville?, Soulaincourt, Condrecourt?, Mauvages, Void, Sorcy[-Saint-Martin], Foug, Grand-Mesnils[?], Écrouves, Toul, Rosières-en-Haye
31 - cantonnement

1er avril 1915 - départ, passé par Tremblecourt, Domèvre-en-Haye, Manonville, Martincourt, cantonnement
2 - repos jusqu'à 5h soir, départ pour le travail, tranchées, retour au cantonnement 7 heures du matin
3 - repos
4 - repos jusqu'à 6 heures soir, départ pour le travail de tranchées, rentré au cantonnement à 6h matin
5 - repos
6 - repos jusqu'à 5h soir, départ pour faire des tranchées, rentré au cantonnement à 3h matin
7 - repos husqu'à 11 heures soir, départ pour les tranchées
8 - rentré au cantonnement à 9 heures du soir
9 et 10 - repos
11 - repos jusqu'à 6h1/2, départ, cantonnement à Mamey, arrivé 6 heures, à 8h1/2 départ pour les travaux de boyaux de communication, rentré à 6 heures matin
12 - repos
13 - repos jusqu'à 6h soir, départ à 7, tranchées, rentré au cantonnement à 4h
14 - repos
15 - repos jusqu'à 6h1/2, départ à 7, travaux de tranchées, rentré au cantonnement à 4h matin
16 - repos
17 - repos jusqu'à 7 heures départ à 7h1/2 pour le travail, boyaux de communication en première ligne, rentré au cantonnement à 4h matin
18 - repos
19 - repos jusqu'à 7h départ pour le travail à 7h1/2, boyaux de communication, rentré au cantonnement à 4h matin
20 - fabrication de créneaux
21 - repos jusqu'à 7h, départ à 7h1/2, approfondissement du boyau, rentré au cantonnement à 4h matin
22 - repos
23 - repos jusqu'à 7h, départ à 7h1/2, boyaux de communication, rentré au cantonnement à 3h1/2
24 - repos
25 - départ à 7h1/2 du soir, tranchées et boyaux, rentré au cantonnement 4h
26 - repos
27 - départ à 7h1/2 du soir, tranchées en prmière ligne, rentré au cantonnement à 4h
28 - repos
29 - départ à 7h1/2 du soir, boyaux, rentré au cantonnement à 3h1/2
30 - repos

1er mai 1915 - départ à 4h matin de Mamey pour se rendre dans la forêt de Puvenelle
2 - construction d'abris toute la journée, bivouac
3 - mêmes travaux
4 - mêmes travaux et corvée de bois dans la nuit
10 au 12 - continuation des abris
13 - repos jusqu'à 6h, départ pour faire des boyaux, rentré au cantonnement 3h du matin
14 - repos
15 - construction d'abris sur la ligne de front, rentré au cantonnement 6h soir
16 - repos
17 - abris pour le capitaine commandant
18 - départ pour les tranchées, départ à 8h, tranchées en avant des premières lignes, rentré au gourbi à 3h matin
19 - repos jusqu'à 9h soir, départ pour faire des tranchées dans le même endroit, rentré à 3h
20 - repos jusqu'à 9h soir, même travaux
21 - repos jusqu'à 10h soir, départ pour faire le même travail, nous avons eu 2 morts et 6 blessés
22 - repos et rentré au cantonnement
23 - repos et enterrement des deux morts
24 - repos jusqu'à midi, corvée de bois
25 - repos
26 - repos et revue du général
27 - départ pour les tranchées à 6h, boyaux et tranchées dans la nuit et en première ligne
28 - mêmes travaux, toujours dans la nuit
29 et 30 - mêmes travaux
31 - rentré dans la forêt au bivouac

1er juin 1915 - repos, dans la journée, corvée de bois
2 au 4 - repos
5 - travaux de tranchées
6 - mêmes travaux
7 - repos
8 - repos jusqu'à 7h1/2 soir, départ, passé par Griscourt, Manoncourt[-en-Woëvre], Toul, arrivé à Écrouves, cantonnement
9 - repos
12 - repos, tir dans l'après-midi
13 - repos le 15[?]
14 - repos, départ d'Écrouves à 4 heures matin, arrivé à Foug
15 et 16 - embarquement à 9 heures, passé par Pagny-sur-Meuse, Sorcy, Sauvoy, Gondrecourt, Mauvages, Poissons, Joinville, Eurville, Saint-Dizier, Blesme, Haussillemont, Vitry-le-François, Coolus, Épernay, Dormans, Château-Thierry, Creil, Longueau, Amiens, arrivé à 6 heures matin, débarquement à 7h départ à 8 heures arrivé à Frémont, cantonnement
17 et 18 - repos
19 et 20 - repos, une heure d'exercice
21 - repos, marche
22 - repos, une heure d'exercice
23 - repos, corvée
24 - repos, marche
25 - douches à Ailly-sur-Somme
26 - repos, une heure d'exercice
27 et 28 - repos
29 - construction de claies et de gabions
30 - mêmes travaux

1er juillet 1915 - mêmes travaux jusqu'à 11 heures, de 12 heures à 17h réparation de route à Flesselles
2 - réparation de route à Flesselles jusqu'à 10h,
après-midi repos
3 - repos jusqu'à 11 heures, réparation de route
4 - repos, revue à 2 heures
5 - départ de Frémont à 6 heures en autobus, passé par Amiens, Domart-sur-la-Luce, Hourges, Hangest-en-Santerre, grande halte, puis Le Quesnel, cantonnement
6 - repos jusqu'à 6h, départ pour les tranchées, passé par Le Petit-Hangest, Bouchoir
7 - repos jusqu'à 7 heures soir, abris en première ligne
8 au 11 - mêmes travaux
12 - mêmes travaux, retour à Le Quesnel 6h soir
13 - repos
14 - repos, départ pour les tranchées à 4 heures soir
15 - abris
16 et 17 - mêmes travaux
18 - mêmes travaux, retour à Le Quesnel
19 - repos
20 - départ de Le Quesnel à 6 heures matin, embarqué dans les autobus, passé par Amiens, Doullens, arrivé à Remaisnil, cantonnement
21 - corvée de lavage à Mézerolles
22 - départ de Remaisnil à 3 heures matin, embarqué en autobus à Occoches, Le Risquetout, Doullens, Haut-d'Oise[?], Bouquemaison, Houvin-Houvigneul, Ambrines, Villers-Sir-Simon, Izel-lès-Hameau, Hermaville, Duisans, cantonnement
23 au 25 - repos
26 - départ de Duisans à 4h1/2, arrivé à Agnez-lès-Duisans, cantonnement
27 - repos
28 - repos jusqu'à 3 heures puis départ pour les tranchées, passé par Marœuil, départ pour le travail des tranchées à 8 heures, retour à 3h1/2 au gourbi
29 - repos jusqu'à 8 heures, départ pour faire les tranchées, retour à 3h1/2
30 - repos jusqu'à 8 heures soir et départ pour les travaux de tranchées, retour à 3h1/2
31 - repos jusqu'à 8 heures puis mêmes travaux

1er août 1915 - retour au cantonnement à Agnez-lès-Duisans
2 au 4 - repos
5 - repos, départ pour les tranchées à 2h1/2, départ pour le travail à 8h soir, rentré au gourbi à 3 heures
6 - repoas jusqu'à 8 heures, départ pour le même travail, rentré à 3 heures
7 - mêmes travaux, mêmes heures
8 - départ à 8 heures, réseaux de fil de fer, rentré à 3 heures
9 - départ pour le repos à 2h soir, arrivé à Agnez-lès-Duisans 4h
10 au 12 - repos
13 - repos jusqu'à deux heures, départ pour les tranchées, travaux de mine au soir à 8 heures
14 - travaux de mine et sape
15 et 16 - mêmes travaux
17 - mêmes travaux jusqu'à 3 heures, retour à Agnez-lès-Duisans pour le repos
18 au 20 - repos
21 - repos jusqu'à 2 heures, travaux de mines dans la nuit
22 au 24 - mêmes travaux
25 - mêmes travaux jusqu'à 5 h soir et retour à Agnez-lès-Duisans
26 au 28 - repos
29 - repos jusqu'à 8 heures, départ pour les tranchées, mines et sapes
30 - travaux de tranchées et abris
31 - même travaux

1er septembre 1915 - même travaux
2 - mêmes travaux, cantonnement à Marœuil
3 - repos et nettoyage du cantonnement
4 - départ à 3 heures matin, approfondissement d'un boyau
5 - départ pour permission

Deux pages de son carnet de notes
carnet

Merci à Marie-Jo Chevallier pour avoir gracieusement mis à notre disposition cet intéressant document écrit par son père.

Pour en savoir plus sur l'historique du 6ème régiment du génie
retour
Histoire Patrimoine Gens de Billé

Parcourir toutes les pages du site pour retrouver un nom de famille