Your browser does not support JavaScript!
restaurer les menus
Joyeux Récits du Terroir Fougerais

Tes affaires sont té faires ?

Je r'venas d'acheteu des biscottes et tout d'un coup je ouïs hucheu sû ma de tout lain. C'euteu la Julia, ma cousine... Ah en v'ià une qui n'a une bonne langue et qui vieut s'occupeu d'tout et bè sûr de c'qui n'là r'garde point

Et s'en vint m'dire : « Mais, c'est la Marie Poumieu... C'est ti que tu n'me vaïs point ou que tu n'vieux pas m'eurgardeu?".
- "Holà sia vaïs tu Julia, mais j'ai la vue basse rapport à la cataraque et c'est bè gênant".
- "Chacun ses miseures à c'qué m'dit... Mais on va ti biseu, deutpé le temps qu'on s'est vue?".

Nous v'là parties à biseu, c'est pas que ça m'piaiseu ben d'la biseu, mais j'n'voulis point faire la bête et l'y dis: "Je n'eutas pas v'nue à Fougeures deutpé la mort de mon bonhomme, mais ça fait deux fas en quinze jours: Je sors de cé l'meudcin".
- De cé le meudecin qu'as tu donc?
- J'ai de l'intention!
- Que c'est i qu'ça l'intention?

- Ma pôve fille, c'est une bè drôle de maladie, euyou que je n'vieux point alleu, ça m'pousse, euyou que j'voudras bè alleu je n'peux.
- Mais ya p'tête ben du r'meude à ça?
- Les r'meudes, mais je n'peux pas les supporteu. Le meudecin y m'engueule, mais les boutaillées ou les cachets, c'est tout fin para et je seu cor pus malade après. Et ben faut reugimeu!...
- Reugimeu mais avec ka?

- Ma pôve fille: Pas d'pain dans la soupe, point de graisse. Le diabe y s'mirereu ben d'dans du haout d'la cheminée, sm'ent un ptit ka d'vermicenne. Pas de seu. D'la chai, tois fois par semeune, grillée et sans saouce, de ka qu'est dû comme les cônes à ma vache, et ma qu'eumais ben ma p'tite bolée de bon cite, faut q'ji mette la metié d'flotte.

- Ah deume, si t'eucoute les meudecins y t'feront queurveu... Mais, dis dont Marie à nos âges, on n'seu point qui meurt ou qui vequit. Tes affaires sont té faites? Ta qui n'a point d'eufants, y aura bé des fras après ta. Ton enterrement, si tu vieux la premieure classe, l'annuel ou le trentième pour faire prieu l'bon Yeu après ta, le feusseuyeur, ta coix au ceumeterre et l'notaire après tout ça, y n'en reustr'a pas lourd de ta craquenelle de terre!...

La colère c'menceu à me souffieu dans le pa et é m'en dit cor be d'aoutes cheuses que je n'vieux pas r'dire, mais quand j'fus be futée d'la ouï, j'y dis comme ça: "Dis donc Julia, saies tu ben qui c'est qui t'emmerde. C'est ma!