restaurer les menus
La mobilisation d'août 1914

Haut de l'affiche de la Mobilisation Générale

PPar décret du Président de la République, la mobilisation générale des armées de terre et de mer est ordonnée, ainsi que la réquisition des animaux, voitures et harnais nécessaires au complément de ces armées.

Ainsi est formulé l'ordre daté du dimanche deux août 1914 et diffusé par voie d'affiches placardées dans toutes les communes de France. Après la date manuscrite du jour, suivent quelques indications et au bas de la page les sceaux des deux ministères, de la Guerre et de la Marine.

Comme partout, Les habitants de Billé sont alertés dès le samedi en milieu d'après-midi par le tocsin. La nouvelle se répand donc comme une traînée de poudre: c'est la guerre! C'est une surprise sans en être une: les récents évènements internationaux ont exacerbé les tensions mais les gens commencent à y être habitués et la guerre demeure une préoccupation lointaine dans l'esprit des Billéens. D'autant plus que, notre commune étant en grande majorité peuplée d'agriculteurs, ces derniers sont fort occupés, comme chaque année à pareille époque, à rentrer les moissons. C'est à ce moment, le plus intense de toute l'année que se produit cet évènement considérable. Il faut donc abandonner familles, champs et ateliers pour rejoindre les régiments.

Chaque réserviste sait qu'il doit suivre les consignes du fascicule de mobilisation inséré dans son livret militaire. Les transports vont assurer l'acheminement des hommes vers leurs destinations. Il est généralement admis que tout se passe plutôt bien en terme de logistique. Nous notons en effet que nos hommes de Billé sont à l'heure à l'appel. Ainsi s'ils ne partent pas de gaieté de coeur, ils se tiennent prêts à remplir leur devoir patriotique.

Nous avons pu établir que 69 hommes sont à pied d'œuvre dès la première semaine d'août. À la fin du mois, ce seront 89 paires de bras qui auront quitté Billé. À ceux-là, il faut ajouter les 21 jeunes qui sont déjà sous les drapeaux, accomplissant leur service militaire, alors de trois ans. Ces chiffres mis en regard des 236 foyers qui composent la population de Billé montrent bien la saignée qui s'est opérée ces jours-là. Les femmes vont devoir assumer, avec les quelques hommes qui restent, les battages de cet été. Personne ne se doute encore que cette situation va perdurer pendant près de cinq années.

retour
Histoire Patrimoine Gens de Billé

Parcourir toutes les pages du site pour retrouver un nom de famille