restaurer les menus
Bilan humain

Bilan humain de la Grande Guerre à Billé

AAu cours de la guerre de 1914-1918 peu de Français ont pu échapper à la mobilisation. En fait, ce sont toutes les classes d'hommes nés entre 1866 et 1899 qui vinrent à un moment ou à un autre, grossir les rangs de l'armée française. Billé ne fait naturellement pas exception et nous tentons ici d'appréhender l'ampleur de la contribution des Billéens.

Avant d'aller plus loin dans la compréhension de ce qui s'est passé lors de cette guerre au niveau local, il est nécessaire de s'intéresser aux chiffres. Ils parlent d'ailleurs d'eux-mêmes et résument parfaitement les conséquences du conflit. Le recensement de 1911 nous indique que 268 hommes étaient dans les classes d'âge indiquées ci-dessus. Nous avons complété, dans la mesure du possible, avec ceux qui sont venus entre 1911 et la guerre. D'autre part, nous avons ajouté un certain nombre d'hommes qui, nés à Billé, n'y étaient plus et d'autres qui sont arrivés après la guerre. Ces deux dernières catégories sont importantes si nous voulons mesurer l'impact de la guerre sur les familles de la commune. Ainsi, nous arrivons à une liste qui est actuellement de 340 hommes.

Dans un premier temps, intéressons-nous aux habitants de la commune en 1914. Ce n'est pas très simple de savoir exactement qui était toujours là depuis 1911 et qui était arrivé entre-temps. Après avoir examiné les situations au cas par cas, nous estimons que 205 hommes habitant la commune au moment de la guerre revêtiront l'uniforme. Ce nombre représente 40% de la population masculine de la commune - en considérant qu'elle était de mille habitants. En analysant plus en détails, nous constatons que 90 d'entre eux étaient mariés et que 69 étaient pères de familles, dont 47 avaient deux enfants au moins. Ce sont 161 enfants qui vont devoir subir l'absence de leur père, malheureusement définitive pour ceux qui resteront orphelins. Car, comme nous le voyons en passant devant le monument, il y aura 42 morts dans la commune. Treize épouses resteront veuves, dix mères de familles se retrouveront avec la charge de 23 orphelins.

En ajoutant ceux qui sont natifs de Billé mais qui l'avaient quitté, ce sont en tout, 235 hommes nés à Billé ou habitant Billé qui auront fait la guerre et elle en tuera 67. Pour alourdir encore le bilan, 60 soldats seront blessés, auront les pieds gelés ou seront intoxiqués par les gaz de combat. Beaucoup en subiront les conséquences toute leur vie.

Nous nous sommes aussi posé la question de savoir combien de temps les hommes ont passé à l'armée. Environ la moitié des soldats qui sont revenus sont restés pendant une durée au moins égale à celle de la guerre, soit plus de 1562 jours, et parfois bien plus. En effet, les jeunes des classes 1911 à 1913 étaient déjà dans les casernes avant août 1914 et, pour la plupart, ont fait toute la guerre. D'autre part, si l'armistice a été signé le 11 novembre 1918, ce n'est pas pour autant que tout le monde est rentré à la maison le lendemain. Pour tous ceux qui ont été rappelés, il ne faut pas non plus oublier qu'ils avaient effectué leurs trois années de service militaire auparavant. Alors, pour beaucoup, ce sont plus de huit années qu'ils ont passées sous les drapeaux.

L'État apportera des aides aux familles qui perdirent leurs fils ou leurs maris. Des secours ponctuels furent accordés au veuves et aux mères, 150 francs pour un soldat, 200 francs pour un sous-officier. Ces secours sont mentionnés dans les fiches matricules. De même que furent versées aux veuves de guerre des pensions à partir de 1919. Les modalités de ces secours et pensions sont naturellement assez complexes. Pour en savoir plus, nous recommandons la lecture de ce fascicule. Les enfants des victimes seront adoptés par la Nation. Cette mention est ajoutée en marge de leur acte de naissance et nous avons pu retrouver 32 enfants dans le registre de Billé. Cette mesure concernait aussi des enfants de grands blessés ou de victimes de maladies contractées à la guerre.

Les autres aspects, s'ils n'entraînent pas directement de drames humains, n'en sont pas moins dommageables à la démographie. Le nombre des mariages et des naissances a drastiquement chuté pendant la durée de la guerre. Le dernier mariage a eu lieu le 11 mai 1914. Il n'y en a eu que cinq entre cette date et le 1er mars 1919. Si le nombre des naissances s'est maintenu en 1914, la moyenne annuelle avoisinait 27 depuis 1901, il n'y en aura qu'une cinquantaine dans les années 1915 à 1919.

Pour rechercher un aïeul, savoir s'il a fait ou non la guerre, pour avoir un aperçu statistique sur l'implication des hommes de Billé, visiter

cette page.

retour
Histoire Patrimoine Gens de Billé

Parcourir toutes les pages du site pour retrouver un nom de famille